Michel Narbonne est professeur d’anthropologie et histoire des religions à l’ESCE-Paris (École Supérieure du Commerce Extérieur). Mais aussi plasticien, écrivain et militant écologiste.
Il a publié un Cours d’histoire des religions, des spiritualités et des philosophies (Vuibert/Magnard 2007) et un Cours d’histoire des arts, avec Josée Rodrigo (Vuibert/Magnard 2007).

Cette « histoire des hommes et des animaux » est un ouvrage consacré à notre rapport à l’animal, depuis les premiers hommes et la chasse pour leur survie, jusqu’à nos jours où les rapports aux bêtes ont été totalement inversés ; à tel point que l’on ne sait plus vraiment quoi faire de notre contrôle absolu sur cet univers foisonnant et toujours surprenant, merveilleux, affectif ou tragique. En fait, nous devrions aujourd’hui repenser le monde zoologique selon au moins trois grandes catégories : d’abord celle des « commensaux », chats et chiens qui partagent la table du maître, et parfois substituts aux rapports humains eux-mêmes ; puis les « sauvages » qui, selon le dur destin des lois humaines, se retrouvent dans les cases « protégés » ou « nuisibles » ; et enfin le « bétail » ou la « volaille » qui terminent par millions leur non-existence dans les abattoirs et les étals de viande. Retour sur une histoire complexe donc, faite de rapports anthropologiques, religieux, philosophiques ou économiques, et qui permet d’entrevoir les raisons des débats passionnés actuels sur la « cause animale », y compris chez les écologistes eux-mêmes.


Découvrez les premières pages du livre :



Site réalisé par Scup | avec Spip | Espace privé | Ecrire à Michel Narbonne | Arts plastiques : archeo-surrealisme.com | Littérature : michelnarbonne.com